L'importance de l'environnement pour le chat

Le chat contrairement au chien a l’avantage d’être beaucoup plus autonome, les contraintes sont donc moins nombreuses que pour notre ami le chien. Un exemple qui nous vient en premier : la balade quotidienne. Pas besoin de sortir gros minet lorsqu’il pleut, d’ailleurs pas folle la bête, il préfèrera le confort d’un coussin au sec que la verte pelouse humide du jardin ! 

Mais attention ! la gestion de son environnement est primordiale pour qu’il se sente bien et cela vaut encore plus lorsqu’il y a cohabitation avec d’autres chats ou d’autres animaux comme le chien.

Le chat est un animal solitaire mais il est très sensible au moindre changement de son environnement. En bref avec les chats rien n’est acquis. 

Plus d’une consultation sur deux est due à une mauvaise gestion de l’environnement et bien souvent une seule séance suffit pour solutionner les problèmes de comportement de votre chat comme par exemples : la malpropreté, l’agressivité, ou des problèmes de cohabitation entre chat. 

Il faut savoir que l’environnement du chat se décompose en plusieurs espaces : l’espace repos, l’espace « restauration », l’espace éliminatoire et l’espace jeu.

Voici quelques conseils à mettre en place pour chaque espace pour avoir un chat bien dans ses pattes : 

  • L’espace repos :
    Votre chat doit pouvoir avoir accès à un espace calme ou seront disposés plusieurs supports allant de la simple couverture au superbe couchage situé en hauteur sur un arbre à chat, à vous de voir tout est possible, et bien sûr, ils doivent être présents en nombre, au moins 2 pour un individu, 3 pour 2 individus, …, le principe étant d’en avoir 1 en plus pour le système. Penser à les espacer un minimum, les chats entre eux n’aiment pas vraiment la proximité mais il y a toujours des exceptions. 

  • L’espace « restauration » :
    Les gamelles peuvent être posées à même le sol ou en hauteur surtout si vous avez un chien, par exemple dans la cuisine. On utilisera une gamelle pour chaque chat du foyer, et comme pour les couchages, il faut les espacer. 

  • L’espace éliminatoire :
    Les bacs à litière doivent être situés dans un espace au calme, on peut par exemple les installer dans un angle afin que votre chat puisse avoir une bonne visibilité de l’espace qui l’entoure et pouvoir ainsi guetter tout intrus. Prévoyez 2 bacs à litière pour 1 chat, même principe que pour les couchages.
    Le petit plus -> vous pouvez installer une plante devant la litière pour qu’il puisse se camoufler et se sentir en sécurité. Comme vous avez pu le remarquer les chats observent beaucoup et sont très souvent en alerte. 
    A ne surtout pas faire : 
    > Ne jamais mettre la litière à côté de la gamelle ! Imaginez-vous en train de manger dans vos toilettes, c’est impensable et surtout pas du tout hygiénique ! 
    > Favoriser un bac à litière sans couvercle. Le chat est très sensible aux odeurs et certains ne supportent pas d’être enfermés dans un si petit espace. 

  • L’espace jeu :
    Le jeu est avant tout pour le chat une simulation de chasse ! Eh oui notre chat ne joue pas vraiment en réalité, c’est son instinct de chasse qui prend bien souvent le dessus.
    Il y a mille et une façon de faire jouer son chat. Certains sont beaucoup plus joueurs que d’autres et bien évidemment l’âge est un facteur important à prendre en compte. Le chat peut jouer n’importe où, n’importe quand. Vous avez très certainement déjà vu votre chat d’un coup d’un seul faire une course folle et sans raison.
    L’avantage c’est que son indépendance le rend autonome pour le jeu : des bouchons, des balles avec des grelots, des petites souris en peluche (…) suffisent bien souvent à son bonheur mais il serait tout de même bien dommage de ne pas interagir avec lui. La communication par le jeu renforce inévitablement les liens qui vous unissent pour cela utiliser un laser, une canne à pêche et bien d’autres artifices que l’on peut trouver à portée de main. 

    > L’accessoire indispensable à avoir : l’arbre à chat
    L’arbre à chat à plusieurs utilités : il permet au chat de se sentir en sécurité et d’observer son environnement grâce aux plateformes en hauteur, il lui permet de faire ses griffes et d’éviter ainsi de « cibler » le canapé, de jouer, mais aussi de se reposer. Vu tous ses avantages, je ne peux que vous le conseiller ! On peut en trouver dans les magasins ou sur internet et il y en a pour tous les goûts, on trouve également des tutos sur internet pour le fabriquer soi-même. 
    En complément ou en remplacement de l’arbre à chat et pour optimiser l’espace vous pouvez très bien fixer des tablettes sur vos murs. Il existe bien d'autres installations que vous trouverez en fouillant sur le net.

    Il est évident que les chats d’appartements qui ne sortent jamais ont un besoin accru de stimulations dans leur environnement comparés aux chats qui ont un accès extérieur. 

 Si vous estimez que l’environnement est adapté et que malgré tout il n’y a pas d’amélioration de la situation, c’est que le problème est ailleurs, dans ce cas n’attendez pas et consulter un comportementaliste sans attendre au risque de voir la situation se dégrader ; ce sera aussi l’occasion de vérifier avec lui si ce que vous avez mis en place est adapté aux besoins de votre chat.